Voyager de la France – au Canada

Comment voyager avec son chat de la France au Canada?

Quand on a décidé de partir en PVT 1 an au Canada, il a aussi fallu qu’on pense à nos animaux de compagnie. Plume notre chat vivait avec nous depuis 2 ans et Pinot le lapin depuis 3 ans, autant vous dire qu’on les aime et qu’on s’y attache à ces petites bêtes! Oui mais voilà, les huit heures d’avion ne sont pas à prendre à la légère car les animaux sont vite sujets au stress, il fallait aussi penser au budget et à nos plans une fois sur place: rester un an à Montréal, déménager de ville en ville tous les mois, partir en road-trip en voiture à travers tout le Canada?

Pour des raisons de santé, de budget et le côté pratique on a choisi de ne pas emmener notre lapin avec nous qui vit désormais chez la mère de Nicolas. Je ne développe pas pour le moment mais si cela vous intéresse dîtes-le nous, on peut en discuter ou en parler dans un futur article. Quant à notre chat, on a pris la décision de l’emmener avec nous et au vu des difficultés que l’on a eu pour trouver des informations correctes concernant son importation au Canada, on a décidé d’en parler ici pour clarifier tout ça. D’autant que bon nombre de personnes semblent surprises qu’elle ai fait le voyage avec nous et nous ont demandé quelles étaient les démarches à suivre, donc autant en faire un article 😉 A savoir: Plume a deux ans, c’est un chat d’intérieur dont on a toujours pris soin (vaccins, pipettes anti-puces, alimentation équilibrée…) et qui s’adapte assez facilement aux déménagements (on a déménagé trois fois avec elle déjà avant de partir au Canada).

Attention, les informations suivantes ont été récoltées pour notre départ en septembre 2013, il est possible que les exigences du Canada et de la compagnie d’avion Corsair dont on va vous parler aient changé quand vous lirez cet article. N’hésitez pas à vérifier sur le site de l’Agence Canadienne de l’inspection des Aliments et de Corsair si les conditions d’importation et de voyage des chats n’ont pas été mises à jours récemment. Si vous choisissez une autre compagnie d’avion j’espère que les grandes lignes de cet article vous aideront aussi! Les exigences du Canada: On s’est d’abord renseigné sur les consignes du gouvernement Canadien concernant l’importation des chats: ce pays demande uniquement le certificat de vaccination contre la rage ou un certificat vétérinaire attestant que le chat provient d’un pays reconnu exempt de la rage par le Canada (voir la liste des pays en question), c’est tout. Le certificat de vaccination contre la rage doit être rédigé en français ou en anglais, avoir été délivré et signé par un vétérinaire praticien, identifier l’animal (race, couleur et poids), mentionner que l’animal a été vacciné contre la rage et indiquer la date de vaccination, indiquer le nom commercial et le numéro de série du vaccin homologué et préciser la durée de l’immunité. Les exigences de la compagnie aérienne: Pour voyager avec son chat dans un avion Corsair, la compagnie que nous avons choisi et qui accepte les petits animaux en cabine pour un tarif correct: l’animal doit avoir plus de 4 mois, tous ses vaccins doivent être à jour et il faut fournir un certificat d’identification par puce électronique. Le carnet de santé ou le passeport de l’animal doit être actualisé et un certificat de bonne santé datant de moins de 5 jours à la date du voyage doit également être présenté.

Pendant le voyage, deux solutions sont possibles: avoir son chat avec soi en cabine ou le faire voyager en soute. Pour pouvoir être en cabine le chat doit peser moins de 5 kg (animal + contenant) et il n’est possible de voyager qu’avec un seul animal par personne. Si vous êtes accompagné par quelqu’un qui transporte également un animal, vous serez séparés à bord de l’avion pour des raisons de sécurité. En soute le poids maximum autorisé de l’animal et de son contenant est de 50kg. Bon à savoir: Contrairement aux autres compagnies, votre animal ne vous enlève pas un bagage à main avec Corsair et le billet de votre chat n’est pas inclus dans votre propre billet d’avion. Il faut le réserver et le payer par téléphone au minimum 72h avant l’embarquement, sachant que le nombre d’animaux à bord est limité. Pour notre voyage en septembre 2013 nous avons payé 50 euros pour avoir Plume en cabine avec nous, en soute cela nous aurait coûté 100 euros.

La cage de transport: En cabine le chat doit être placé dans un contenant réglementaire fermé pendant toute la durée du vol. Il doit être d’une dimension permettant de le placer sous le siège devant soi: longueur + largeur + profondeur = 115 cm maximum. La cage qu’on avait jusque-là était bien trop grande, on a donc acheté un sac de transport souple homologué pour le transport aérien pour une trentaine d’euros. En soute le contenant doit aussi être homologué avion et contrairement à celui pour le voyage en cabine, il faut qu’il soit en matière rigide mais non métallique. L’animal doit pouvoir se tenir debout, la tête complètement dressée, sans toucher le haut de la caisse. Il doit également pouvoir se retourner et s’allonger confortablement. Quelques conseils pour le vol: Le mieux est de nourrir le chat plusieurs heures avant le vol (4 à 6 heures) pour éviter que la phase digestive ne se passe pendant le voyage. Notre avion décollait en milieu d’après-midi, Plume a eu son dernier repas la veille à la même heure. Corsair conseille de donner à boire à l’animal juste avant le départ pour éviter qu’il ne se déshydrate trop pendant le vol et de ne pas lui donner de médicaments ni de tranquillisants. Plume a eu de l’eau à disposition jusqu’au matin du départ, aucun médicament ni tranquillisant et n’a rien dit du tout pendant tout le voyage. Pour les besoins et autres surprises, il vaut mieux tapisser le fond de la cage d’une matière absorbante. La cage de Plume avait déjà un mini « matelas » mais on a rajouté une serviette de toilette par précaution. On l’a laissé près d’elle quelques jours avant le départ de façon à ce qu’il y ai son odeur et la nôtre, pour qu’elle soit un minimum rassurée. N‘hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire si quelque chose qui vous préoccupe!

A l’arrivée, on a dû payer les frais d’inspection: vérification des papiers et de l’animal par un agent des services frontaliers du Canada, qui s’élèvent à environ 35 dollars. Attention, ceux-ci peuvent doubler si la vaccination antirabique n’a pas été pas effectuée.Aliments pour chat, litière etc: Il faut savoir que l’alimentation pour les animaux de compagnie n’est pas autorisée dans l’avion, sauf pour les animaux en provenance des Etats-Unis et selon certaines conditions. On avait donc aucune croquettes avec nous, mais heureusement on trouve des Whiskas et autres marques d’aliments pour chats dans tous les dépanneurs (ouverts quasiment 24h/24, 7j/7) et supermarchés de Montréal.

Concernant la litière pour chat c’est comme pour les croquettes, on en trouve partout. Pour le bac à litière nous avions demandé à la propriétaire de notre premier logement où nous pourrions en trouver un et elle nous en a gentiment prêté un dont elle n’avait plus besoin. Nous avons fini par en acheter un, ainsi qu’un griffoir pour chats dans une animalerie de Montréal avant de déménager dans notre deuxième appartement. Les pipettes anti-puce quant à elles sont autorisées, à condition qu’elles ne dépassent pas 500 g ou 500 ml et que la valeur monétaire soit inférieure à 100 dollars canadiens.

  
On a également emmené avec nous sa brosse, une petite laisse et du Feliway, un produit censé rassurer et apaiser l’animal pendant le voyage. Bon, on ne vous garantit pas son efficacité mais sur le coup ça nous rassurait d’avoir ça sous la main: on en a vaporisé un peu dans sa cage de transport et dans notre appartement une fois arrivés à Montréal. C’est un produit censé reproduire les propriétés apaisantes des phéromones des chats pour marquer leur territoire et s’y sentir en sécurité. Je ne saurais que trop vous conseiller d’utiliser ça avec modération quand même, rien ne vaut des caresses, votre odeur et le son de votre voix pour réconforter votre petite boule de poils. Évitez donc de laisser votre chat seul trop longtemps après ce long voyage, il est stressé, il a besoin de vous et saura vous le faire comprendre si quelque chose ne va pas!
Source de l’article:  http://nicolasetalexiane.com

Tags:

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

*