La maladie de carré ou distemper

La maladie de Carré est due à un virus proche du virus de la rougeole. Elle sévie plus fréquemment en automne et en hiver.

C’est un virus peu résistant qui se transmet de chien à chien. La loi du 22 juin 1989 la classe comme vice rédhibitoire .Rappelons que le délai de est fixé à trente jours si un certificat de suspicion a été rédigé par un vétérinaire moins de huit jours francs après l’achat.

La contamination
La contamination se fait par contact, par voie orale ou respiratoire et la durée d’incubation est d’une semaine.

Les symptômes

Les symptômes peuvent être très variés de par le nombre d’organes susceptibles d’être affectés. Les principaux sont :

• Respiratoires : toux, écoulement nasal, difficultés respiratoires…
• Digestifs : vomissements, diarrhées, déshydratation grave…
• Oculaires : conjonctivite, larmoiement…
• Nerveux : épilepsie, paralysie, tremblements musculaires…
• Aussi : fièvre, abattement, anorexie…

Le diagnostic
Il est peu aisé. Il nécessite une prise de sang qui n’apporte pas toujours de certitude absolue. Il faut alors, en présence de plusieurs symptômes associés, éliminer les autres hypothèses.

La trachéo-bronchite infectieuse canine ou Toux de chenil

La toux de chenil (ou trachéo-bronchite infectieuse) est une maladie des voies respiratoires du chiot et du chien, atteignant principalement les animaux vivant en collectivité (élevages, refuges…).

Elle est due à plusieurs agents: bactéries et virus associés. La contamination se fait par contact avec un chien malade et par les aérosols (postillons) dus à la toux. Le chien développe la maladie 5 à 10 jours après l’exposition aux microbes.

Les symptômes
• Essentiellement une toux sèche, forte et quinteuse. On a souvent l’impression que le chien veut cracher quelque chose. L’état général est souvent atteint et la fièvre est fréquente.
• On peut observer également une conjonctivite (œil rouge) et des écoulements par le nez et les yeux.
• Des complications bactériennes sont enfin possibles: forte fièvre, chien plus abattu, toux devenant grasse, la maladie évolue alors en bronchopneumonie, qui peut être mortelle chez les chiots.

Le traitement
Il est long, au minimum une dizaine de jours. La toux à tendance à s’auto-entretenir certains cas anciens nécessitent jusqu’à trois semaines de traitement.

Le vétérinaire utilise une combinaison d’antibiotiques, d’anti-tussifs et d’anti-inflammatoires.

La prévention
Plusieurs vaccins existent contre les différents agents de la toux de chenil.

La protection n’est pas efficace à 100% mais permet d’atténuer considérablement les symptômes de la maladie.

Nous vous conseillons de vacciner votre compagnon. Cela peut être fait dès l’âge de 6 semaines sous forme d’injections, ou de pulvérisations dans le nez dès l’âge de 2 semaines.

Le protocole qui dépend des vaccins utilisés (il faut en général deux injections avec un rappel annuel) est à adapter en fonction des risques pour votre animal: demandez conseil à votre vétérinaire.

Conclusion
La toux de chenil est une maladie complexe intéressant plus particulièrement les animaux jeunes.

Les symptômes vont d’une toux persistante bénigne à des formes graves de broncho-pneumonies.

La vaccination permet d’éviter ce genre de complications très graves. Nous vous la conseillons vivement dans les situations à risque: chenils, élevages, expositions canines.

Source : Wanimo.com

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous à notre infolettre

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous êtes maintenant abonné, merci beaucoup !